À quel âge apparaît l’impuissance ?3 min de lecture


Comprendre l'impuissance / lundi, mars 4th, 2019

Bien que l’impuissance ne soit pas une fatalité, l’âge est indéniablement un facteur qui accentue les pannes sexuelles, et qui mène à l’impuissance.

En effet, on estime qu’à partir de 40 ans, un homme sur trois souffrirait de troubles sexuels occasionnels. À partir de 60 ans, un homme sur deux souffre de dysfonction érectile et enfin, 70 % des hommes de plus de 70 ans seraient concernés par les dysfonctions sexuelles.

Des chiffres qui prouvent que l’âge est un critère important dans l’apparition des problèmes d’érection, cependant, d’autres critères expliquent l’impuissance.

Les causes de l’impuissance

Un jeune homme souffrant d’impuissance peut être touché, comme la grande majorité des hommes de moins de 40 ans, par un blocage émotionnel lié au stress, à l’anxiété, à la peur de ne pas être à la hauteur des attentes de son ou sa partenaire, la fatigue… L’impuissance n’est pas une maladie, elle est simplement la conséquence d’un dysfonctionnement qui peut être psychologique ou organique dans certains cas.

En revanche, avec l’âge, vous développez des maladies qui peuvent avoir pour conséquence la baisse de votre libido, le dysfonctionnement de l’érection, voire l’impossibilité d’avoir une érection. C’est le cas par exemple du diabète, de l’hypertension artérielle ou encore d’un taux élevé de cholestérol.

Pour comprendre, il est nécessaire de savoir que pour pouvoir irriguer correctement votre pénis et obtenir ainsi une érection satisfaisante, votre organisme a besoin de vaisseaux sanguins et d’artères en « bon état ». Or, le diabète, l’hypertension ou encore un taux élevé de cholestérol dans le sang contribuent à diminuer le diamètre de vos vaisseaux sanguins, ce qui rend l’irrigation moins efficace, et donc une érection moins vigoureuse, voire inexistante.

En outre, les traitements liés à d’autres maladies ont eux aussi des effets sur la sexualité. Les traitements contre l’épilepsie par exemple, les antidépresseurs, les antihypertenseurs, les antipsychotiques, ainsi que certains médicaments contre l’anxiété.

Et pour cause, après 40 ans, 80 % des troubles de l’érection ont une origine médicale. Heureusement, les solutions existent pour aider les personnes souffrant d’impuissance à retrouver une vie sexuelle épanouie.

Les solutions à l’impuissance liée à l’âge

Si l’impuissance est due à une raison psychologique, la consultation d’un sexologue suffit la plupart du temps à venir à bout de ce traumatisme ou ce blocage émotionnel qui vous empêche de vous épanouir sexuellement.

En revanche, si les troubles apparaissent progressivement avec l’âge, il est utile de consulter un spécialiste qui pourra vous aider à identifier l’origine de ce dysfonctionnement organique : une autre maladie, la prise de certains médicaments, la raison d’une mauvaise circulation du sang…

En fonction de la cause de votre impuissance, le corps médical sera en mesure de vous proposer des solutions adaptées, plus ou moins intrusives.

Par exemple, pour les troubles mineurs de la sexualité, vous pouvez envisager de prendre les fameuses pilules magiques. Il en existe différentes sortes, à la composition variée, comme le Viagra, le Spedra, ou encore le Stimulion, qui est composé uniquement d’extraits naturels.

L’inconvénient avec ce type de médicaments est qu’ils traitent en général l’impuissance uniquement sur une courte durée. En effet, vous prenez une gélule avant chaque rapport et vous retrouvez toute l’énergie et la vigueur donc vous avez besoin lors des rapports.

Pour un traitement plus poussé, vous pouvez vous tourner vers l’injection d’hormones masculines afin de rééquilibrer le taux de testostérone, oui encore l’intervention chirurgicale.

En consultant un chirurgien spécialisé, vous pourrez vous documenter par exemple, sur la pose d’une prothèse ou la mise en place d’une pompe à vide.

À quel âge apparaît l’impuissance ?3 min de lecture
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *