Dans quel cas peut-on parler d’impuissance ?3 min de lecture


Comprendre l'impuissance / vendredi, février 22nd, 2019

Bien souvent, les hommes qui sont sujets des dysfonctionnements sexuels pensent, à tort, qu’ils souffrent d’impuissance. En réalité, les troubles de la sexualité sont naturels et courants.

Chaque homme a été, au moins une fois dans leur vie, confronté à une panne d’érection, une baisse de libido, un trouble érectile. Cela ne signifie pas pour autant qu’ils sont atteints d’impuissance sexuelle.

Le trouble de l’érection est défini par le fait de ne pas pouvoir obtenir et/ou maintenir une érection suffisante pour permettre un rapport suffisamment long au goût des deux partenaires. Il est donc important de ne pas confondre le trouble de l’érection avec la baisse de libido, qui concerne la diminution du désir ou encore avec l’éjaculation précoce, qui désigne le fait de ne pas pouvoir se retenir plus longtemps avant l’orgasme masculin.

Un homme peut tout à fait avoir du désir, ne pas être un éjaculateur précoce et rencontrer une panne sexuelle. À l’inverse, un homme peut tout aussi bien être sujet à l’éjaculation précoce, et avoir des difficultés à obtenir une érection.

Mais alors, quelle est la différence entre une panne sexuelle et l’impuissance ? À partir de quand parle-t-on d’impuissance et non plus de pannes sexuelles ?

Impuissance ou panne occasionnelle ?

Souvent confondues, les pannes sexuelles et l’impuissance sont deux choses bien distinctes. Comme nous vous l’avons expliqué précédemment, les pannes sexuelles sont naturelles, et touchent tous les hommes sans distinction qu’importe l’âge, le poids, la taille… Bien entendu, l’âge joue un rôle dans l’apparition plus fréquente de pannes sexuelles, mais il existe toutefois des traitements efficaces qui peuvent aider à vivre une sexualité épanouie au-delà de 40 ans (âge à partir duquel un homme sur trois en France souffre de troubles occasionnels de l’érection).

L’impuissance, elle, est une forme de pannes sexuelle à répétition. En effet, dans le milieu médical, le terme d’impuissance est employé lorsque le trouble érectile persiste au-delà de 3 mois. Ainsi, si vous avez des difficultés à avoir une érection à chaque rapport, et ce pendant une durée de 3 mois, vous pouvez penser à consulter votre médecin traitant, un sexologue ou bien un urologue qui, en qualité de professionnel, pourra poser un diagnostic clair.

Mais heureusement, l’impuissance n’est pas incurable et de nombreuses solutions existent pour vous aider à retrouver une sexualité épanouie avec votre partenaire.

Les différentes causes de l’impuissance

La plus grande majorité de pannes sexuelles est due à une raison psychologique. En effet, il peut arriver qu’avec la fatigue accumulée dans la journée, le stress d’un entretien, la peur de ne pas être à la hauteur de son partenaire, un traumatisme lié au passé, ou encore le manque de confiance en soi, les pannes sexuelles surviennent.

Lorsque cela se produit, les deux partenaires vivent souvent cela comme un problème révélateur d’un mal-être sous-jacent au sein de leur relation, ce qui n’aide en rien à l’amélioration de la situation.

Si vous souffrez d’impuissance, il suffit parfois de consulter un sexologue pour débloquer la situation et mettre le doigt sur le blocage émotionnel qui vous empêche de vivre une sexualité épanouie. Cela passe par des traitements légers comme la phytothérapie, qui va aider à vous détendre, ou bien par la prise de stimulants sexuels, qui en plus de vous redonner de l’énergie, vous permettront de reprendre confiance en vous.

D’autres pannes sexuelles, en revanche, sont d’origine organique, c’est-à-dire qu’elles sont causées par des maladies, comme l’hypertension artérielle, le diabète, ou encore l’hypercholestérolémie.

Bien entendu, certains facteurs extérieurs comme le tabagisme, l’alcoolisme, ou encore la prise de certains médicaments peuvent eux aussi être à l’origine d’un dysfonctionnement érectile.

Dans quel cas peut-on parler d’impuissance ?3 min de lecture
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *